Café littéraire

Jeudi 14 février 2019 10:00-13:00 sur inscription

L’Odyssée de l’endurance
de Ernest Shackleton

Le 1er août 1914, le jour où l’Europe entre en guerre, le trois mats l’Endurance quitte Plymouth. Le but de l’expédition ? Traverser l’Antarctique, de la Mer de Weddell à la mer de Ross via le Pôle... Après avoir accosté en Géorgie du Sud, l’Endurance lève l’ancre et entame les 2 500 km de navigation qui doivent lui permettre de traverser ensuite le continent avec des chiens. Mais peu à peu, les glaces se referment sur le bateau qui va lentement dériver pendant neuf mois. L’Endurance finit par se briser et Shackleton donnera l’ordre à ses hommes d’évacuer le navire. Les naufragés dérivent sur un bloc de glace de deux mètres d’épaisseur qui commence à se désagréger... Ils vont devoir survivre aux orques, aux tempêtes, au froid, à la faim avant de pouvoir poser le pied sur la terre ferme de l’île de l’Eléphant. De là, Shackleton et cinq compagnons vont tenter de rejoindre sur une barcasse de fortune la Géorgie du Sud, à travers les mers les plus mouvementées du globe. Ultime épreuve, trois d’entre eux effectuent la première traversée de cette île montagneuse, afin d’atteindre une base baleinière, synonyme de secours. A la quatrième tentative, ils réussiront à récupérer le reste de l’équipage. Quand apparaît la silhouette de Shackleton en août 1916, après quatre mois d’angoisse, ses compagnons crient au miracle. Tous sont vivants.